Accueil

Témoignage Témoignages

«La chirurgie orthopédique et traumatologique m’a remis sur les rails de la vie.. » Marc

Marc

La nuit est toujours dangereuse surtout à l’étranger qui plus est en moto ! Lorsqu’il perd le contrôle de sa machine sur une route de campagne et se retrouve au sol, Marc ne sait pas que lui seul survivra à la violence du choc. Rapatrié en France par avion sanitaire, il subira plusieurs opérations en raison d’une fracture articulaire très complexe de l’extrémité distale de l’humérus et un traumatisme grave du genou avec fracture du tibia et lésions ligamentaires mais retrouvera in fine une mobilité normale. Après plus de huit mois d’hospitalisation et de rééducation, une évidence s’impose la chirurgie orthopédique et traumatologique l’a remis sur les rails de la vie...

«Je dois ma médaille olympique à la chirurgie orthopédique et traumatologique ! » Benjamin

Benjamin

Dès l’âge de dix ans, Benjamin Boukpeti a eu pour ambition sportive d’être parmi les meilleurs kayakistes de la planète... une ambition concrétisée lors des jeux Olympiques de Pékin en 2008 ! Après une opération de l’épaule droite et de l’épaule gauche à plusieurs années d’intervalle pour des luxations à répétition, cet athlète de haut niveau est conscient de ce qu’il doit à la chirurgie orthopédique et traumatologique. Outre une « fonction », retrouver une stabilité physique lui a permis de retrouver un équilibre psychologique et un mental sans lesquels rien n’eut été possible. Aujourd’hui, avec le recul, force est de reconnaitre que « ne pas recourir à la chirurgie eut été une grave erreur » dixit.

«La chirurgie orthopédique et traumatologique, une fabuleuse aventure humaine...» François

François

Lorsqu’en 1978, François a vu sa main broyée par une presse sur une chaine de montage, l’amputation semblait la seule solution... « Semblait » car c’était sans compter sur la volonté d’une équipe chirurgicale résolue à lui redonner une totale autonomie ! Apres dix-neuf heures d’opération, son gros orteil greffé à la main droite pour remplacer le pouce et un auriculaire sauvé, la vie reprendra son cours normal. Trente ans après, François ne peut plus marcher en raison d’un rétrécissement de la colonne vertébrale due à l’arthrose. Nouvelle opération pour « agrandir » le canal lombaire et donner de l’espace aux nerfs qui commande les membres inférieurs. Aujourd’hui, après une fixation du rachis et une greffe de moelle osseuse pour consolider la colonne vertébrale, François remarche fier d’être à la fois sujet et acteur d’une fabuleuse aventure humaine...

InfoCentre : 01 43 22 47 58 Comment
nous soutenir ?
Pourquoi donner ?